Divers

Hello Leaf

Vous l’avez sûrement remarqué, ce blog est maintenant à l’abandon depuis plus d’un an. J’ai une bonne nouvelle : rendez-vous sur Leaf, tout se passera là-bas à partir de maintenant !

Bonne journée :)

Beauté

Slow beauty

Hello, j’espère que vous allez bien et que ce soleil vous donne la pêche ! Moi, il me redonne envie de blogger et de vous parler de choses qui font du bien. Aujourd’hui c’est beauté, mais dans sa version slö : ni trop, ni trop peu, juste l’essentiel pour se faire plaisir :)

Remontons le temps six mois en arrière, ma salle de bain était surchargée de produits, j’adore ça les crèmes en tout genre, quelques My Little Box avaient participé à remplir encore plus mes placards de flacons que je ne finirai jamais pour la plupart. Le déclic a eu lieu comme ça, j’en ai eu marre de cet amas de cosmétiques aux compositions douteuses et je me suis intéressée à un moyen d’épurer tout ça, une détox de salle de bain en quelque sorte ! Je suis certaine que beaucoup d’entre vous vivent ou ont vécu ça. C’est comme celà que j’en suis arrivée à ma routine actuelle et qui me convient très bien, que je qualifie ici de « slow beauty » (salle de bain épurée, peau zen, porte monnaie qui ne souffre pas). Ce que j’entends pas slow beauty, c’est un retour à ce qui est vraiment essentiel pour faire du bien à sa peau.

Pour commencer, un petit test tout simple : combien avez-vous de produits pour le visage dans votre salle de bain (tous confondus) ? Une crème hydratante, un contour de yeux, un sérum, un démaquillant, un nettoyant, un masque, un gommage, une lotion tonique, un stick anti boutons… oui oui, on ne se rend pas compte si on n’y prête pas attention ! Si ça vous intéresse d’alléger tout ça et de revenir à une routine plus naturelle, je vais commencer par détailler ce que je fais pour mon visage (hors maquillage). Je ne dis pas que ma routine est un modèle à suivre mais j’aurais bien aimé trouver ce genre d’article, pour me donner quelques idées, et puis si ça peut vous donner le déclic, c’est top :)

Au quotidien :

Le matin :
Je nettoie mon visage avec un hydrolat (à choisir selon votre peau), j’aime varier en fonction des saisons. J’ai déjà testé l’hydrolat de rose de  Damas, celui de fleur d’oranger et celui de bleuet, ma préférence va pour l’instant à la rose (j’adore le parfum).
J’applique ma crème hydratante en massant bien le visage et le cou. Pour le printemps, j’ai choisi la crème des saisons de Sanoflore, elle est très bien, légère, son parfum est frais et en plus elle est certifiée bio.

Le soir :
Je me démaquille avec le démaquillant soin doux de Caudalie que j’adore. Sinon, une huile végétale à rincer peut très bien faire l’affaire.
Nettoyage à l’hydrolat.
Je finis avec ma crème hydratante.

Pour les boutons : L’huile essentielle de tea tree est un must-have. Elle est parfaite pour désinfecter et purifier.

Une ou deux fois par semaine :
Un gommage tout doux. J’utilise soit la gelée exfoliante douce de Nuxe ou je mélange du sucre roux avec du miel (ça fait la peau tellement douce, j’adore).
Un masque bonne mine. Je mélange deux petites cuillères bien remplies d’argile rose (effet bonne mine) avec une cuillère à café d’huile de noisette et deux cuillères à café d’hydrolat (ou plus jusqu’à obtenir une texture uniforme). Je l’applique au pinceau sur le visage et cou et je laisse poser quelques minutes. Cette recette est top, je ne m’en passe plus, et puis on peut varier les plaisirs en changeant d’argile, d’hydrolat ou d’huile végétale !

Côté food :

Des fruits frais : y’a pas à dire, doper sa peau avec un bon jus vitaminé ça joue vraiment. Alors, on sort son blender et on peut mixer de bons fruits frais (fraises, ananas, abricots…) Et puis c’est bon alors pourquoi se priver ! Pour celles qui ont une centrifugeuse, le jus de carotte est bon pour le teint (encore faut-il aimer ça, c’est une autre histoire).
De l’eau, du thé : à volonté, on ne pense pas toujours à boire assez et pourtant c’est vraiment le geste beauté de base. J’adore boire des thés détox quand le printemps revient. Le Lov is pure de Lov Organic et le thé bio détox de l’Autre Thé découvert dans la dernière Thé Box sont très bons.

 

Les petits plus :

Les cotons à démaquiller : depuis quelques semaines, je n’utilise plus que des cotons lavables et vu la quantité de cotons dont je me sert, je ne me vois pas revenir aux jetables. Vous pouvez en trouver dans le commerce ou les coudre vous même avec un vêtement tout doux que vous ne portez plus (au passage merci maman). Pour les laver, j’ai acheté un filet de lavage pour les sous-vêtements chez Etam, très pratique ! Grosse économie sur une année.
Pour vous aider à choisir l’huile végétale ou l’hydrolat qui vous conviendra, vous pouvez télécharger le catalogue Aroma-Zone qui est top si vous ne voulez pas invertir dans un livre.

Lectures de chevet :

Pour en savoir plus sur votre peau et avoir une mine de recette : Adoptez la slow cosmétique de Julien Kaibeck
Des recettes au fil de l’année, sans prise de tête : Je suis belle 100% bio de Gabrielle Étard

 

Pour faire ses emplettes en ligne :

Aroma-Zone : Une mine d’or, mais le site est une horreur en terme d’ergonomie, donc je vous conseille de faire votre liste avant et d’utiliser la barre de recherche !

 

J’espère vraiment que cet article vous a plu, si c’est le cas, je vous parlerai vite de ma routine cheveux, corps et de plein de petites astuces que j’utilise au quotidien. Si vous avez des choses à me conseiller, des lectures indispensables, n’hésitez pas !

DIY

Gemmes de savon

Un petit tutoriel festif, des savons scintillants à l’odeur de mandarine et de miel. C’est une version plus personnelle de la savonnette qu’on trouve dans les hôtels. Cette variante, on peut l’offrir à ses invités restés dormir pour les fêtes, ou la garder précieusement pour soi. Pour le packaging, vous trouverez les patrons de base chez Ruffled et chez Sassafras. Pour la recette des savons (à partir d’une base déjà préparée), ça se passe plus bas.



Savons scintillants mandarine et miel

Ingrédients pour environs 12 petits savons :

225g de base Melt and Pour transparente
45g de miel
200 gouttes d’huile essentielle de mandarine
(attention, cette HE est photosensibilisante, mais pour la saison pas de souci)

Deux pointes de couteau de poudre de mica

La suite est simple : faites fondre la base au bain-marie, ajoutez le miel, l’HE de mandarine et la poudre de mica. Verser dans des moules en silicone et laissez durcir. Taillez vos gemmes au couteau et c’est prêt !

Tendances

L’éphémère

Les tatouages éphémères font parler d’eux depuis un petit moment, on en voit fleurir dans tous les coins. Bernard Forever (qui vient d’ailleurs de sortir de très jolies séries en partenariat avec des illustrateurs), Tattyoo, Antichose, Tattly ou encore Bloom, où donner de la tête ? Pour pallier à mon indécision chronique (on en parle ?), j’ai choisi de ne pas choisir et de faire ma propre planche de motifs temporaires. Encore plus éphémères puisque spécialement pour cette fin d’année, des motifs hivernaux et pleins de douceur, piochés ici et là. Du motif jacquard, des petits flocons, de la typographie, vous auriez ajouté quoi ?

Ne restez pas trop loin, je vous réserve un concours cette semaine pour gagner entre autres petites choses une planche de tatouages réalisée par mes soins. Bonne semaine, à très vite pour de nouvelles créations.

DIY

Photophore à plume en verre dépoli

Au détour de mes visites quotidiennes sur les blogs et autres réseaux de partage, je croise des idées, des inspirations et parfois j’aimerai m’inspirer de certaines techniques mais je ne trouve aucune explication. Récemment, c’était le verre dépoli qui me faisait de l’oeil. J’ai testé une technique, raté, re-testé, re-raté et puis finalement je suis arrivée à un résultat concluant, alors je vous dévoile la méthode…


Un objet en verre (ça ne fonctionne pas sur le pyrex) De la crème à dépolir (j’ai acheté la mienne ici)
De l’adhésif Un pinceau Une paire de gants (fournis avec le crème) Un cutter

1. Dessinez votre motif sur l’adhésif et découpez vos formes au cutter.
2. Placez l’adhésif sur le verre (j’ai tenté sur une boule de Noël, vraiment pas pratique, trop rond, je me suis donc rabattue sur un verre avec des petites bulles d’air). Insistez sur les bords pour que l’adhésif colle bien.
3. Mettez les gants et appliquez la crème au pinceau après l’avoir mélangée. Mettez en environ 1mm d’épaisseur. Attendez environ 30 secondes.
4. Rincez sans ôter l’adhésif. Une fois qu’il n’y a plus de trace de crème, enlevez l’adhésif et c’est fini !

Quand on a la technique c’est très rapide, faites quelques essais sur un objet pour lequel vous n’avez pas d’affection… Il s’agit tout simplement d’une réaction chimique qui ronge la surface du verre, votre objet passera donc au lave vaisselle sans souci.

Pour rester dans le thème des plumes, je vous ai concocté une sélection d’objets, je vous laisse découvrir… Que des petits prix, à retrouver sur le web, et puis un code promotion pour vos emplettes.

• 1 • Jolies boîtes de thés bio Løv Organic • 2 • Magnets colibris Autreshop • 3 • Broche Depeapa 
• 4 • Nid à trombones Autreshop • 5 • Mobile en bois Snug • 6 • Pinces à p’tits mots Autreshop

Vous connaissiez peut-être déjà Autreshop ? Pour faire vos petites emplettes, Anlore vous offre 20 % de réduction jusqu’au 31 décembre avec le code BAVARDAGES. C’est le moment d’en profiter pour se faire plaisir ou faire plaisir avec des cadeaux de créateurs. Vous serez sûre de ne pas offrir le même cadeau que tonton (sauf s’il passe par ici…). On retrouve entre autres les jolies créations d’Oelwein ou encore de Caroline Gomez. J’espère que vous trouverez votre bonheur !

DIY

Le baume à lèvres biscuit : recette

Petite nouveauté sur le blog, j’avais envie de vous parler un peu beauté et de vous proposer une recette qui tombe bien pour la saison : le baume à lèvres. Pas n’importe lequel, celui là a une odeur gourmande de biscuit, que des bons ingrédients, et une jolie étiquette. J’avoue, j’ai une petite lubie beauté : J’adore finir mes pots de crèmes et autres produits beauté, car je sais que je vais en commencer un nouveau. Depuis, quelque temps, j’essaie de remplacer mes produits par d’autres plus sains, dont je connais parfaitement la composition. Je fais parfois mes petites recettes, rien de plus simple que de faire un masque à la dernière minute par exemple. Si le sujet vous intéresse, je vous conseille vivement le livre Adoptez la slow cosmétique de Julien Kaibeck, parfait pour commencer à s’intéresser aux compositions. Je vous propose donc une recette toute simple à réaliser, parfaite pour celles qui voudraient débuter, et pourquoi pas une chouette idée de cadeau maison. Vous trouverez un fichier PDF avec les étiquettes en bas de l’article. Bonne recette !

4g de beurre de cacao 6g d’huile de noisette
2g de beurre de karité 3g de cire d’abeille
2 gouttes d’extrait aromatique de nougat

3 tubes pour baumes à lèvres 1 bol en inox avec bec verseur
une cuillère de quoi faire un bain-marie une balance

 

1. Laver ses mains et nettoyer les ustensiles.

2. Peser tous les ingrédients et les mettre dans le bol pour les faire fondre au bain-marie. Faites fondre lentement pour ne pas surchauffer les ingrédients qui perdraient leurs qualités.

3. Mélanger et faire couler dans les sticks.
Durée de conservation : 6 mois.

Ce baume à lèvres sent bon et est hyper protecteur, un vrai plaisir !

Télécharger le fichier PDF pour les étiquettes.

 

• Crédits •

Recette de base : Secrets cosmétiques
Motif géométrique rouge et vert  : Suzanne Antonelli

 

DIY

Le collier instantané


J’aime les choses rapides à réaliser et qui font tout de même leur petit effet. Pour vous dire, ces colliers prennent 10 minutes chrono à créer ! Je vous explique la technique et à vous de l’adapter ensuite à ce que vous voulez. C’est l’idéal pour un bijou pour une occasion spéciale, éphémère mais tout de même solide ou encore pour une attention de dernière minute. Vous l’aurez compris, du DIY rapide et facile, pour vous faire patienter avant le début d’une jolie surprise en fin de semaine…

1- Il vous faut : Une règle, une paire de ciseaux, un cutter, un crayon, une gomme, une perforatrice, du plastique fou blanc, une chaîne et deux anneaux.
2- Commencez par faire votre tracé au crayon sur le côté rugueux de la feuille. Prévoyez grand, le plastique se rétracte beaucoup à la cuisson. Pour référence, j’ai utilisé toute la surface de la feuille et ma forme mesure à peine 10 cm de large au final.
3- Découpez l’extérieur de la forme.
4- Percez les trous qui vous serviront à passer les anneaux.
5- Découpez l’intérieur de votre motif.
6- Passez au four, à environ 170°C sur une feuille de papier sulfurisé. Surveillez bien c’est très rapide et il faut être là pour séparer les extrémités si elles se collent ensemble. Vous pouvez poser un bon gros dictionnaire dessus, à peine sorti du four pour bien aplatir le bijou. Il n’y a plus qu’a attacher la chaîne, je vous l’avais dit, 10 min chrono, pas plus !

Tendances

Vous avez dit moléculaire ?

Ne partez pas en courant, je ne vais pas vous parler chimie, mais plutôt déco inspirée du matériel de nos chers scientifiques. J’ai toujours été fascinée par la science et avec les TP de chimie du lundi on était plutôt copains, mais nos chemins se sont séparés. Après tout la création c’est un peu une science (on expérimente, on mélange, on transforme la matière, enfin je m’égare…). Alors quand je suis tombée sur ce modèle moléculaire chez Ferm Living, ça m’a tout de suite rappelé quelques souvenirs. J’ai fouillé à la recherche d’objets dans le même style et j’ai trouvé pas mal de choses sympathiques,  je vous en montre quelques unes et puis je vous dévoile ma version du module moléculaire.


Porte tubes à essais AMradio – Modèle moléculaire Ferm Living

Tasses caféine Lisa Townley ceramic

Papier cadeau molécules Mozaiq eco design

Pas de tutoriel pour cet objet qui est très fortement inspiré de ceux que j’ai pu voir mais je peux vous dire que c’est ultra simple à réaliser. Les couleurs de ceux que j’ai croisé au fil de mes recherches (Etsy et le bon coin) ne me plaisaient pas, j’ai donc créé ma version pour qu’elle s’accorde parfaitement chez moi. Du jaune, du noir, du bordeaux, du blanc et du bleu turquoise mais surtout du bois apparent ou que l’on devine en transparence. Bon mercredi, et si vous avez des questions, n’hésitez pas !

Tendances

Mahatsara, design au parfum d’ailleurs

Il y des créations qui provoquent chez nous un coup de cœur immédiat, Mahatsara fait partie de mes chouchous récents, et je peux vous dire qu’ils ont tout bon. Pour vous en raconter un peu plus, Mahatsara réuni artistes, artisans et designers d’Afrique australe pour produire des créations contemporaines toujours dans le respect de l’éthique et de l’environnement. Nous sommes bien loin des objets de récupération sans saveur, ceux-ci sont colorés et mélangent à merveille le savoir-faire ancestral zoulou (notamment le tissage) et un design très actuel. Si vous voulez en savoir plus sur leurs démarches, je vous invite à visiter leur site mahatsara.com.

1  Création de Magda van der Vloed, réalisée à partir de bois et de cables téléphoniques.
2  Bracelet tissé en fil de téléphone.
3  Corbeilles tissées toujours en cables téléphoniques (matériau prédominant chez Mahatsara)
4  Poupées Ndebele, plus d’infos ici.
5  Coupe en magazines recyclés, résistante à l’eau grâce à un vernis alimentaire. Réalisée au Swaziland.

Toutes les images de cet article sont visibles sur le site de Mahatsara.

Divers

Les limites du Do It Yourself

Loin de moi l’idée de blâmer qui que ce soit, je voulais juste faire une petite mise au point et peut être ouvrir les yeux de certaines personnes sur le tort qu’elles peuvent causer sans le savoir. Je voudrais également connaître votre avis sur un sujet qui me tient à coeur : où se situent les limites du Do It Yourself. Alors on va parler d’une chose pas vraiment drôle et pourtant qui se répand de plus en plus sur nos chers blogs : le plagiat.

De la personnalisation à la copie

Il faut tout d’abord distinguer différents types de DIY : la création d’un objet de A à Z, la personnalisation d’un objet déjà existant ou encore la reproduction d’un objet du commerce. Ici, on va bien entendu parler surtout de reproduction (l’objet du délit). Le processus créatif est différent pour nous tous mais une chose est sûre : on s’inspire inévitablement des autres, et ce surtout à l’heure de Pinterest mais ça,on y reviendra plus bas. Créer et partager un tutoriel dans un but non lucratif, simplement pour le plaisir et la joie de recevoir en retour des compliments ne pose à mon sens aucun souci, au contraire. Je pense que cela favorise la création et motive les personnes à enrichir la blogosphère d’idées neuves et toujours plus chouettes (il faut faire mieux que le voisin pour se démarquer). Mais, de la création à la copie, il n’y a bien souvent qu’un pas et des artisans peuvent en souffrir. Il y a un moment, j’avais lu avec attention le billet de L’écharlotte qui parle très bien du tort que celà lui cause, je vous invite grandement à le lire ! Je vois que récemment, pour palier au plagiat de ses créations, elle a choisi de les mettre à disposition sous la Licence creative commons. Alors concrètement ça veut dire quoi ? Simplement que vous pouvez, recréer un objet, dans un but non lucratif bien entendu, à condition de citer l’auteur et la mention creative commons (L’écharlotte l’explique ici). Mais en aucun cas il n’est question de réaliser un tutoriel pour expliquer à ses lecteurs comment réaliser à son tour cet objet ! C’est une solution en soit et je trouve que son choix est justifié. Autre cas, la créatrice de pièces uniques LeBestiaire qui voit des DIY fleurir pour reproduire ses créations. Alors là je dit non et non ! De quel droit on partage un tutoriel pour reproduire une pièce d’une jeune créatrice dont c’est le gagne-pain ? Le problème se situe malheureusement souvent dans le manque d’information et dans les plates-formes de partage à tout va.

Pinterest, allié mais parfois ennemi…

Comme je le disais au dessus, c’est inévitable, on s’inspire, parfois même sans le vouloir. Mais une copie se reconnaît bien vite, même si les détails font la différence. J’ai croisé encore il y a quelques jours, sur un blog dont je ne dirai pas le nom ici, un tuto (très sympatique ceci dit en passant) pour se créer un joli motif de tigre sur un sweat. Ce qui m’a tout de suite frappée : je reconnais sans aucune hésitation le logo de Papier Tigre. Je me dis que c’est peu être fait exprès et que la marque sera citée dans l’article, mais non, on en parle nulle part. Bon soit, j’ose espérer que cela sera rectifié… Pour en revenir à nos moutons, petit cas de figure fictif mais très probable : quelqu’un partage sur Pinterest cette photo de sweat tigre au logo plagié. Le tuto est plutôt réussit et plaît, il est donc  re-partagé à tout va et la source initiale est perdue. Quelqu’un en faisant une recherche « tigre » sur Pinterest tombe sur la photo et trouve ce motif très sympa, il ou elle décide d’en faire une carte postale ou je ne sais quoi d’autre et de le vendre. Et là, question droit, cette personne peut risquer gros. Donc sur Pinterest, on vérifie les sources, et on crédite au maximum les photos (Julie en parle très bien ici) ! Surtout, on réfléchit avant de reproduire : vais-je causer du tort à quelqu’un ? Est-ce que je connais la source initiale ?

 

Pour résumer mon avis :

Reproduire un objet d’un petit créateur pour soi, dans un cadre strictement privé, sans publier le pas à pas sur son blog pourquoi pas. Dans le cas bien sûr où on ne l’aurait de toute façon pas acheté, faute de moyens.
Reproduire une création très chère (je pense notamment à des pièces de grands couturiers) pourquoi pas, je ne pense pas que cela cause de tort à des maisons comme Dior ou Louis Vuitton. (EDIT : après lecture de certaines réactions, je modère mon propos : pas de distinction entre les droits d’auteur des petits ou grands créateurs)
Reproduire une création d’un petit artisan et publier le pas à pas, alors là non ! C’est causer du tort au créateur et donner une mauvaise image du Do It Yourself (et de vous par la même occasion).
Le mieux c’est de se réaproprier des idées, d’être original, de transformer à sa façon ce qu’on peut voir sur internet ou ailleurs ! Soyons originaux et essayons de ne pas causer de tort à ceux dont le métier est justement de créer !

Maintenant, j’aimerais avoir votre avis (car le mien n’est pas fermé), ce que vous pensez du Do It Yourself, avez-vous déjà croisé des copies ou reproduit juste pour vous une création ? Où pensez-vous que se trouvent les limites du DIY ?

 

Quelques autres billets qui parlent du sujet :
Chez Julie Adore
Chez Make my lemonade
Chez L’écharlotte

Crédits photographiques :
Banksy
LeBestiaire
Papier Tigre